Departmental Bulletin Paper 修辞学と対話 : フェヌロン『雄弁についての対話』
Rhétorique et dialogue : Les Dialogues sur l’éloquence de Fénelon

森元, 規裕

20pp.90 - 109 , 2017-03-31 , 『年報 地域文化研究』編集委員会 , 東京大学大学院総合文化研究科地域文化研究専攻
ISSN:13439103
NCID:AA11222699
Description
À la fin de sa vie, Fénelon rêve d’une « excellente rhétorique » dans sa Lettre à l’Académie, qui repose sur un écrit de jeunesse non publié : Dialogues sur l’éloquence (vers 1680). Texte adressé, ils ont pour but de persuader avec efficacité le lecteur. Notre propos est de montrer qu’on ne saurait saisir leur portée et leur originalité hors de la référence au lien entre matière et forme : la théorie rhétorique et la pratique du dialogue. À qui s’adressent ces Dialogues ? Deux tiers sont consacrés à la rhétorique païenne, plus que ne le fait le De doctrina christiana de saint Augustin, manuel le plus important des prédicateurs auquel Fénelon emprunte la conception fondamentale. Au XVIIe siècle en France, la prédication décline à cause de la dissociation de ses réalités d’avec le principe du concile de Trente. Suivant la tendance de la Contre-Réforme, Fénelon essaie de s’adresser aux prédicateurs et d’attirer leur intérêt pour réformer la prédication. Le dialogue fénelonien se distingue néanmoins de la forme à la mode à cette époque ; il s’éloigne de la représentation d’une conversation réelle que valorise l’esthétique dite galante. La nature, dont notre auteur fait le principe, ne porte plus sur une imitation, mais sur une perfection de l’art, voire de la rhétorique, qui permet de garder l’ordre de l’invention à l’élocution, puis de mélanger les divers styles. Mais, comment le style simple du dialogue amène-t-il l’auditeur ou le lecteur aux effets pathétiques liés au style sublime dans la tradition rhétorique ? À la différence de Boileau, Fénelon ne sépare pas totalement le sublime d’avec le style sublime. L’homélie, pratiquée surtout par Jean Chrysostome, lui fournit dès lors l’idéal de la prédication familière qui peut aussi accéder au sublime, non sans paradoxe, à travers la préparation rhétorique. Cette méthode est non seulement théorisée mais aussi pratiquée dans les Dialogues, puisqu’elle suppose, malgré l’apparence dialogique, le régime monologique.
Full-Text

https://repository.dl.itc.u-tokyo.ac.jp/?action=repository_action_common_download&item_id=35606&item_no=1&attribute_id=19&file_no=1

Number of accesses :  

Other information