Departmental Bulletin Paper 大地への慎重な接近 : サン=テグジュペリを読むサルトル
L’Approche prudente de la Terre : Sartre, lecteur de Saint-Exupéry

関, 大聡

20pp.1 - 23 , 2017-03-31 , 『年報 地域文化研究』編集委員会 , 東京大学大学院総合文化研究科地域文化研究専攻
ISSN:13439103
NCID:AA11222699
Description
Le but de cet article est de mettre en lumière l’importance de la lecture du livre d’Antoine de Saint-Exupéry, La terre des hommes, dans le développement de la pensée sartrienne. Sartre le lit pendant la mobilisation de la Seconde Guerre mondiale et le rapproche de la notion d’« être-dans-le-monde » heideggerienne. Nous essayons de montrer que cette « saint-exupérisation » de la pensée heideggerienne lui fait préparer non seulement la nouvelle orientation de sa pensée mais aussi la lecture anthropologique de Heidegger. Pour commencer, nous analyserons en quoi on peut justifier une telle identification de la pensée de Saint-Exupéry avec celle de Heidegger en recourant à la notion d’être-dans-le-monde. En effet, celle-ci est ce qui sépare Saint-Exupéry des auteurs exotiques en ce qu’elle rompt avec le touriste abstrait, modèle de protagoniste de ces derniers. L’aviateur saint-exupérien dévoile, en tant qu’être-dans-le-monde, le secret du monde à travers son métier. En ce sens, il paraît pour Sartre, qui tentait d’ailleurs de saisir l’enjeu de la pensée de Heidegger, comme un exemple idéal qu’il doit suivre. Ensuite, nous arguerons que ce même exotisme exerce une influence sur la pensée philosophique de Sartre. Sa pensée d’avant-guerre se caractérise comme la pensée de survol, terme que Merleau-Ponty utilisera pour critiquer Sartre. Mais en lisant Saint-Exupéry, il commence à prendre conscience de sa propre corporéité et de sa vision fonctionnaire du monde détachée de tout lien avec la terre. C’est pourquoi il essaie de refaire de sa philosophie une philosophie enracinée dans la terre. Enfin, nous verrons que l’introduction de cette nouvelle perspective pourrait, selon lui, faire courir le risque des fascismes. En critiquant l’ancien humanisme fondé sur la notion abstraite d’espèce, Sartre décèle en même temps, dans la notion d’être-dans-le-monde, une nostalgie vague des fascismes. Pour éviter ce piège dont Sartre lui-même faillit être victime, il lui faudra un long et fastidieux effort pour anthropologiser la pensée heideggerienne, ce qui aboutira enfin sur l’établissement du nouvel humanisme.
Full-Text

https://repository.dl.itc.u-tokyo.ac.jp/?action=repository_action_common_download&item_id=35602&item_no=1&attribute_id=19&file_no=1

Number of accesses :  

Other information