紀要論文 <研究論文>文学と都市計画・序説: フランス第三共和政における一つの問題の布置

彦江, 智弘

(1)  , pp.3 - 27 , 2015-03-23 , 横浜国立大学都市イノベーション研究院
ISSN:21893160
内容記述
L’urbain constitue l’un des thèmes majeurs des études littéraires depuisdéjà longtemps, mais il semble que l’on a attribué beaucoup moins d’importance àl’urbanisme. Celui-ci a, du moins, un point commun avec la littérature : concernantla ville, tous les deux en sont des représentations. Il n’est pas difficile de voir quela ville est représentée d’une manière ou d’une autre dans la littérature. Il en est demême pour l’urbanisme ; ce dernier a beau revendiquer une scientificité, il représentedans son analyse et dans son projet non seulement le présent, mais aussi le passé et lefutur de la ville.Quel est alors le rapport de la littérature et de l’urbanisme ? On pourraitfacilement le supposer antithétique. L’un des modèles de cette opposition serait donnépar Michel de Certeau ; ce dernier oppose en effet les tactiques des utilisateurs de laville aux stratégies de ceux qui font de celle-ci le lieu du pouvoir et de son contrôle.Et la littérature a toute une tradition qui active, volontairement ou pas, les « pas »détournés des utilisateurs de la ville, comme le montre le « flâneur » baudelairienexaminé par Benjamin.Il arriverait pourtant que les deux se mêlent de manière inextricable chezcertains écrivains comme Ôgai Mori ou L.-F. Céline. Étant également hygiéniste,celui-ci s’intéressait à l’urbain et à l’urbanisme ; le Paris décrit dans ses romans estilalors vu par le romancier ou cet hygiéniste ? En tous cas, l’hygiène est l’une desforces motrices de l’urbanisme et de la société urbaine de son époque, qui est latroisième République. Céline nous donnera ainsi une clé pour examiner le rapportde la littérature et de l’urbanisme en cette époque aussi importante que la précédentemarquée par l’haussmannisation de la capitale.
本文を読む

http://kamome.lib.ynu.ac.jp/dspace/bitstream/10131/9174/1/1-1.pdf

このアイテムのアクセス数:  回

その他の情報