Departmental Bulletin Paper 物語をどのように終わらせるのか : 『ペルレスヴォー』の場合

植田, 裕志  ,  UEDA, Hiroshi

62pp.157 - 190 , 2016-03-31 , 名古屋大学文学部
ISSN:0469-4716
Description
Selon J.-Ch. Payen, « La fin du Perlesvaus nʼest pas adroite. » : Perlesvaus part en bateau, à la fin, pour sa dernière destination, tandis que le royaume du roi Arthur reste toujours menacé dʼune puissace adversaire. Nous essayons de comprendre la fin du Perlesvaus positivement en y distinguant plusieurs types de récits. Lʼauteur donne à son oeuvre une forme du livre fini : le récit divisé en « branches » est précédé dʼune description du titre et dʼun prologue, et suivi dʼun épilogue et dʼune indication sur la rédaction. Le récit est rédigé de deux styles différents de narration. Les récits dʼaventures racontés pour chaque héros (quêtes du Graal, voyages de combat contre lʼAncienne Loi) sont entrelacés (entrelacement des temps). Le récit de la cour dʼArthur (conflits dans sa cour et guerres contre lʼennemi ) se poursuit avec le style historiographique. Mais ce récit-ci se trouve entrelacé avec les récits dʼaventres. Le temps terrestre de la Grande Bretagne est confondu avec le temps céleste du Graal. Dʼailleurs, le lecteur voit, en suivant le fil du récit, des informations fournies à de différentes occasions se développer en récits secondaires : histoire du meurtre de Loholt, histoire de Perlesvaus le Bon Chevalier, etc. Le lecteur se perd dans ce réseau de relations (entrelacement de thèmes). Notre auteur fait semblant de reprendre le récit de Chrétien et de laisser son récit en suspens à son tour, et prétend de raconter une histoire totale du Graal, « du commencement à la fin ».
Full-Text

https://nagoya.repo.nii.ac.jp/?action=repository_action_common_download&item_id=21830&item_no=1&attribute_id=17&file_no=1

Number of accesses :  

Other information